Actualités
5 mai 2017

Grippe : L’IGAS botte en touche

C’est officiel. L’épisode de grippe qui a touché un nombre exceptionnellement élevé de personnes âgées cet hiver, est terminé depuis le 22 février selon Santé publique France. Vient maintenant l’heure du bilan, en particulier pour les situations les plus critiques.

C’est le cas de l’Ehpad lyonnais Berthelot qui avait vu 13 de ses résidents décéder entre le 23 décembre et le 5 janvier. Selon l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) qui a rendu un rapport sur cet épisode à la demande de la Ministre de la Santé, le 6 février dernier, l’établissement a pris toutes « les précautions pour limiter les risques de contamination par le virus de la grippe », hormis de vacciner près de 60 % de ses résidents. L’établissement a justifié ce faible taux par le refus de certaines familles et le retard de bons de prise en charge de vaccination par l’assurance maladie. De la même manière, seuls 38 % des personnels étaient vaccinés au moment de l’épidémie. L’IGAS recommande que la campagne de vaccination devienne un élément prioritaire de la mission du médecin coordonnateur, en soulignant la nécessité de renforcer les protocoles de vaccination applicables par l’ensemble des infirmiers. Faut-il ou non rendre obligatoire la vaccination des personnels soignants et des résidents ? Sur ce sujet l’IGAS refuse de se prononcer. C’est bien sur ce sujet pourtant, que l’on attendait des réponses…


Retour aux actualités