Actualités
© Patrick Dagonnot - EHPA Presse

31 janvier 2013

Ca cogite sur l’accueil des publics « spécifiques »

Deux réflexions viennent de se lancer, qui s’engagent parallèlement sur des publics « spécifiques ». Une réflexion est portée par l’Assemblée nationale sur les immigrés âgés ; une autre est lancée par la ministre déléguée aux Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, sur les personnes handicapées vieillissantes.

Si les besoins des personnes âgées et des personnes handicapées sont, dans leur ensemble, à peu près bien circonscrits –même si, évidemment, il reste toujours à faire –  ce n’est pas le cas de certains publics dits « spécifiques », pour lesquels la prise en charge tâtonne encore parfois. Hasard du calendrier, deux réflexions viennent d’être lancées sur deux de ces publics spécifiques.

La première est menée par l’Assemblée nationale sur les immigrés âgés. L’idée de cette mission d’information, présidée par le député UMP de Moselle Denis Jacquat, et rapportée par Alexis Bachelay, député SRC des Hauts-de-Seine, réfléchir aux conditions d’accès aux droits sociaux, aux soins et au logement des immigrés tiers à l’Union européenne de plus de 55 ans. La mission veut aussi de pencher sur la situation de ceux qui résident dans des foyers de travailleurs migrants. Une situation compliquée, effectivement, pour ces retraités qui bien souvent ne peuvent ou veulent pas rentrer dans leur pays d’origine après de longues années passées en France.

Autre mission sur un autre public ; celle que Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées, va lancer officiellement, le 6 février, une mission sur les personnes handicapées vieillissantes. Une mission menée par Patrick Gohet, ancien président du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), qui doit évaluer ce que représente la prise en charge des personnes handicapées vieillissantes, les difficultés et les besoins qu’elle soulève. Le rapport est attendu pour le mois de juin.

 


Retour aux actualités