Actualités
© Grégoire Faney - EHPA Presse

11 avril 2013

Faut-il rebaptiser les Ehpad ?

La Fnaqpa lance auprès de ses adhérents, un concours d’idées pour trouver un nouveau nom aux Ehpad. Objectif : dénicher un terme qui colle davantage à la notion d’habitat…

A l’occasion des 3es Assises nationales des logements foyers, en décembre dernier, EHPA Presse avait fait cogité les 200 participants pour trouver un nouveau nom aux logements foyers. Ce brainstorming avait débouché sur deux idées : «Résidence appart’âge» ou «Résidence part’âge».

C’est à présent au tour de la Fnaqpa de convier ses adhérents au même exercice pour rebaptiser les Ehpad. « Le nom d’“Ehpad” n’était pas le terme le plus adapté pour décrire ce qui est bien souvent et pour de nombreuses personnes âgées, le dernier lieu de vie d’un parcours résidentiel », considère la Fédération. Les adhérents de la Fnaqpa sont donc appelés à réfléchir à un nom qui mettrait davantage en exergue la notion d’habitat. Le fruit de cette réflexion sera présenté à Michèle Delaunay, ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, lors du Geronforum organisé par la Fnaqpa les 20 et 21 juin à Nantes.

Il faut dire que la ministre est particulièrement adepte de changement de vocabulaire dans le secteur. Elle a préféré “autonomie” à “dépendance”, “âgés” à ”personnes âgées”, ”bracelet autonomie” à “bras anti-fugue Alzheimer”…

Une simple rénovation de façade ? Pas vraiment, ce débat sémantique sur le nom des Ehpad porte en lui des interrogations profondes sur le sens de l’Ehpad. Sur ce point, deux camps s’opposent. D’un côté, ceux qui veulent axer sur la notion d’habitat, de lieux de vie. De l’autre, ceux qui veulent souligner la sanitarisation des Ehpad. C’est le cas, par exemple, de Jérôme Guedj, député PS et président du conseil général de l’Essonne, pour qui le « h » d’Ehpad, qui signifie aujourd‘hui hébergement, devrait plutôt être remplacé par hospitalisation.


Retour aux actualités