Actualités
12 octobre 2011

Fonds d'urgence, les députés en parlent

Mardi 11 octobre, à l’Assemblée nationale, la députée UMP Bérengère Poletti a remis sur le feu le fonds d’urgence promis pour les services d’aide à domicile  par la ministre des Solidarités. Roselyne Bachelot promet de l’inscrire dans un amendement au projet de loi de finances.  

Séance des questions au gouvernement, ce 11 octobre à l’Assemblée nationale. « Madame la ministre, pouvez-vous nous dire comment ce fonds de 50 millions d'euros va être mis en œuvre? ». C’est Bérengère Poletti, députée UMP des Ardennes, qui interpelle ainsi la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot. Même si la députée connait évidemment déjà tous les détails de la réponse à sa question ! Et pour cause : elle a été chargée, en juillet, de la rédaction d'un rapport sur les difficultés rencontrées par les services d'aide à domicile… rapport commandé directement par la ministre.

Roselyne Bachelot saisit la perche tendue pour rappeler que ce « fonds d'urgence » de 50 millions d'euros, dont le principe est réclamé depuis près de deux ans par les professionnels du secteur, fera l'objet du dépôt d'un amendement dans le prochain projet de loi de finance. « Il ne s'agit pas d'un recyclage de fonds déjà consacrés au médico-social », précise à nouveau la ministre.

Sans donner plus de détails sur sa mis en place concrète, notamment sur les futurs critères d'attribution de cette aide à la restructuration des services, Roselyne Bachelot confirme toutefois que la gestion du futur fonds sera confiée aux ARS.  


Retour aux actualités