Actualités
3 octobre 2011

La Mutualité française : « Le domicile au sens large »

Avec son réseau de 320 établissements et services pour personnes âgées, 80 Ssiad, 110 services de proximité, la Mutualité française est un acteur essentiel du médico-social. Forte de sa présence dans les secteurs de la prévention, du soin et de l’accompagnement, elle prône une vision « élargie » du domicile. C’est ce qu’a expliqué Michel Martin, président de la Mutualité française Côte d’or Yonne, lors des 2es Assises nationales de l’aide à domicile, le 21 septembre dernier.  

La Mutualité française n’est pas contente ; non seulement elle tempête contre la hausse prévue de la taxe sur les contrats d’assurance maladie complémentaire, mais elle continue de regretter le report de la réforme dépendance, et, engagée dans le collectif des 16 (1), rappelle « l’urgence de refondre en profondeur le système actuel de l’aide à domicile qui n’est plus économiquement et socialement viable », selon Michel Martin, président de la Mutualité Côte d’Or Yonne, invité des 2es Assises nationales de l’aide à domicile, le 21 septembre dernier à Paris.

Mais la Mutualité française propose aussi. Forte de ces multiples activités (consultations médicales, hospitalisation, équipements optiques et auditifs, soins dentaires, pharmacies, services aux familles, aux personnes âgées, handicapées), elle commence à mettre en place « des réponses coordonnées et innovantes dans une logique de parcours de soins ». Et Michel Martin de préciser : « Au travers la gestion de SAD, de Ssiad, de résidences services, de logements foyers, d’Ehpad, des services de prévention… la Mutualité souhaite développer des solutions intermédiaires en élargissant la notion de  « domicile » ». Une posture qui vaut aussi, ajoute-t-il, pour les personnes handicapées. Et de citer les résidences services et les « villages bleus » développés par les groupements mutualistes en Loire-Atlantique et en Côte d’Or, ou les services « accès cité » qui facilite l’accès et la circulation dans le domicile pour les déficients visuels et auditifs développés en Anjou.

(1) Le collectif des 16 est un groupement d’associations et de fédérations d’aide et de soins à domicile.  


Retour aux actualités