Actualités
10 novembre 2011

Roselyne Bachelot et les médecins coordonnateurs

« Un hommage appuyé aux au travail que vous accomplissez quotidiennement. » C’est ce qu’a voulu signifier Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, en ouvrant, le 8 novembre, les 9es Assises nationales du médecin coordonnateur. Elle en a aussi profité pour parler d’expérimentations en tout genre dans le secteur des Ehpad. 

Un « acteur essentiel », du « dévouement et (du) professionnalisme, dans des conditions parfois difficiles, toujours exigeantes », un « interlocuteur précieux »… Que de mots doux pour les 450 médecins coordonnateurs d’Ehpad, réunis lors des 9es Assises nationales du médecin coordonateur, le 8 novembre à Paris. Mais Roselyne Bachelot, de la Solidarité et de la Cohésion sociale, en ouvrant ces Assises, ne s’est pas contentée de brosser les médecins dans le sens du poil. Elle a aussi apporté quelques précisions sur les chantiers en cours.

• Une circulaire sera publiée en décembre pour clarifier l’une des missions du médecin coordonnateur désormais inscrite dans le contrat que signe le médecin avec l’Ehpad : l’encadrement des prescriptions médicales. Cette circulaire  précisera, dit Roselyne Bachelot « la nature de cet encadrement en renvoyant aux missions du médecin coordonnateur, et notamment l’application des bonnes pratiques gériatriques ; la contribution à l’évaluation de la qualité des soins ; l’élaboration de la liste des médicaments à utiliser de manière prioritaire, en collaboration avec les médecins traitants ». Avec la précision utile pour éviter de froisser les médecins traitants qu’« il ne s’agit en aucun cas de remettre en cause la liberté de prescription des médecins traitants ».

• L’expérimentation de réintégration des médicaments dans le forfait soins des Ehpad sans PUI va être « réactivée », selon les termes de la ministre. La mission Igas va être relancée, désormais menée par Michel Thierry.

• Une expérimentation va être lancée en décembre dans quatre ARS – Alsace, Centre, Nord-Pas-de-Calais et Pays de la Loire – sur le dossier unique de pré-admission en Ehpad, élaboré au printemps dernier dans le cadre d’une concertation. D’après Roselyne Bachelot, « ce dossier unique est une première réponse aux difficultés rencontrées par les familles au moment placer un parent en établissement ».

• Deux expérimentations sont par ailleurs prévues dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2012, actuellement en débat au Sénat. 1/L’expérimentation du principe d’une majoration de la dotation soins des Ehpad en fonction de l’atteinte d’objectifs mesurés grâce à des indicateurs d’efficience et de performance. 2/Des expérimentations dès 2012, qui visent à tester de nouveaux modes d’organisation et à promouvoir la coordination entre les acteurs, médicaux, sociaux et médico-sociaux du parcours de soins des personnes âgées. « Sur ce point, ajoute la ministre, le médecin coordonnateur joue un rôle crucial. »

Les Assises nationales du médecin coordonnateur sont un événement organisé chaque année par le Journal du Médecin Coordonnateur. Retrouvez, dans le prochain numéro du Journal du Médecin Coordonnateur, tous les débats et toutes les photos de la 9eédition (https://www.ehpa.fr/index.php?action=presse).  


Retour aux actualités